HomeChatsSanté et bien-être des chatsComment traiter la maladie du disque intervertébral chez le chat

Comment traiter la maladie du disque intervertébral chez le chat

Les chats sont connus pour aimer être en hauteur. Leur agilité et leur capacité à sauter se prêtent bien à se prélasser sur les bibliothèques, les étagères et les appuis de fenêtre. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles votre chat arrêterait soudainement de grimper. Une des raisons, surtout si le changement de comportement de votre chat est soudain, est une maladie appelée maladie du disque intervertébral, ou IDIV pour faire court.

Qu’est-ce que la maladie du disque intervertébral chez le chat?

La maladie des disques intervertébraux, comme son nom l’indique, est une maladie des disques intervertébraux de votre chat. La colonne vertébrale de votre chat est composée d’une alternance de vertèbres et de disques. Les vertèbres sont les os individuels et les disques sont essentiellement des amortisseurs qui amortissent chaque vertèbre. Ces disques sont constitués d’une couche externe ferme tandis que l’intérieur a une consistance plus gélatineuse.

IVDD se produit lorsque cet intérieur en forme de gelée est poussé (ou hernie, d’où le terme hernie discale) dans la moelle épinière. Le problème majeur avec cela est que la moelle épinière de votre chat abrite ses nerfs. Lorsqu’un disque hernie, les nerfs peuvent se pincer. Cela peut conduire à quelque chose d’aussi mineur qu’une douleur au cou ou au dos et aussi grave qu’une paralysie partielle ou totale. La DIV est assez courante chez les chiens, en particulier ceux qui ont des pattes plus courtes, mais son incidence chez les chats, bien que possible, est plus rare.

Quelles sont les causes de la maladie du disque intervertébral chez les chats?

Dans quelques cas, un disque peut se calcifier ou devenir plus fibreux avec le temps. Lorsque cela se produit, l’intégrité du disque diminue et ils sont plus à risque de hernie.

Lire la suite  Comment identifier les infections des yeux de chat

Plus communément, un traumatisme causé par un impact (comme tomber d’une grande distance ou être heurté par un véhicule) peut rompre le disque, ce qui permet à la partie interne de se déchausser. Les endroits les plus courants pour une hernie discale chez votre chat seraient dans son cou et au milieu du dos.

Quels sont les symptômes de la maladie du disque intervertébral chez les chats?

Les symptômes de votre chat dépendront de l’emplacement de la hernie discale dans sa colonne vertébrale. Leur gravité peut également varier en fonction de la gravité du pincement des nerfs.

Panneaux

  • la douleur du cou
  • mal au dos
  • tête pendante basse (indicative d’un problème de cou)
  • activité réduite
  • démarche non coordonnée / mobilité réduite
  • douleur ou faiblesse dans les membres antérieurs (indiquant un problème de cou)
  • douleur ou faiblesse dans les membres du dos (indiquant un problème de dos)
  • une réticence ou une incapacité à sauter
  • un dos voûté
  • perte de contrôle de la vessie ou des intestins

Plus de subtilité, vous remarquerez peut-être que votre chat peut arrêter de manger sa nourriture. Une douleur extrême peut conduire à l’inappétence. De plus, pencher la tête vers le bas pour manger dans un bol sur le sol peut mettre beaucoup de stress sur le cou du chat.

De plus, vous remarquerez peut-être que votre chat arrête de se toiletter comme avant. Si votre chat a mal au dos, se contorsionner en une boule serrée pour atteindre certaines zones à nettoyer peut être inconfortable. Si votre chat arrête de se toiletter, vous remarquerez peut-être que son pelage est gras, emmêlé et qu’il a peut-être des pellicules.

Lire la suite  Pourquoi les chats ont-ils peur des concombres ?

Comment diagnostique-t-on la maladie du disque intervertébral chez le chat?

Lorsque vous amenez votre chat chez le vétérinaire pour un soupçon d’IVDD, la première chose que le vétérinaire fera sera de palper le dos de votre chat. En faisant cela, ils recherchent des signes de douleur. Ces signes peuvent être aussi manifestes que le sifflement ou les vocalisations de votre chat, mais ils peuvent aussi être plus subtils, comme les muscles de votre chat qui spasent lorsqu’une zone douloureuse est pressée.

Votre vétérinaire vérifiera également le sens de la proprioception de votre chat. C’est juste un grand mot pour savoir où vous vous trouvez dans l’espace. Votre vétérinaire retournera les pattes de votre chat et verra à quelle vitesse il corrige le placement de ses pattes. Si votre chat a un retard ou n’essaye même pas de redresser sa patte, cela indique un problème nerveux.

Un autre outil pratique pour votre vétérinaire est l’évaluation de la marche. Cela se fait facilement pour les chiens mais peut être plus compliqué pour les chats. La plupart des chats ne peuvent pas être promenés en laisse dans le couloir comme un chien le peut. Heureusement, nous vivons à une époque merveilleuse de la technologie. Vous pouvez facilement prendre une vidéo de la démarche «normale» de votre chat à la maison et la jouer pour votre vétérinaire pendant la visite.

Une autre astuce pour évaluer rapidement s’il y a un composant nerveux ou non est de vérifier la réaction de douleur profonde de votre chat. Pour ce faire, votre vétérinaire pincera légèrement les orteils de votre chat. Pas durement, juste assez pour voir si votre chat tente de retirer sa patte.

Lire la suite  Les chats peuvent-ils manger de la nourriture pour chiens?

L’imagerie peut également être un outil de diagnostic utile. Les radiographies ou les rayons X peuvent aider à exclure d’autres blessures et peuvent montrer à votre vétérinaire si deux vertèbres sont plus proches que d’autres, ce qui pourrait causer de la douleur. Les radiographies ne montreront cependant pas les changements dans les disques intervertébraux de votre chat. Pour apprécier pleinement les disques de votre chat, une imagerie avancée telle qu’une IRM ou un scanner serait nécessaire.

Comment la maladie du disque intervertébral chez le chat est-elle traitée?

Si votre chat reçoit un diagnostic de DIV, votre vétérinaire créera un plan de traitement en fonction de la gravité de son cas.

Dans les cas bénins, votre vétérinaire vous prescrira des analgésiques et des anti-inflammatoires. Si votre vétérinaire a un laser de thérapie par le froid, il peut également le recommander pour aider à réduire la douleur et l’inflammation et à accélérer le temps de guérison. L’acupuncture est parfois également utilisée comme thérapie alternative.

Si le cas de votre chat est plus grave, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour corriger la hernie discale. Il s’agit d’une procédure hautement spécialisée et nécessiterait un spécialiste vétérinaire pour l’exécuter.

Quelle que soit la gravité du problème, si un traitement est recherché et que la moelle épinière de votre chat n’est pas gravement endommagée (c’est-à-dire que votre chat a toujours cette réaction de douleur profonde mentionnée précédemment), un rétablissement complet est généralement possible.

RELATED ARTICLES