HomePoissons et aquariumsPoissons d'eau douce et aquariums7 maladies courantes des poissons rouges

7 maladies courantes des poissons rouges

Les poissons rouges sont sensibles à de nombreuses maladies d’eau douce. Si vous êtes propriétaire d’un poisson rouge, vous devez porter une attention particulière à certaines maladies et conditions :

Mauvaise qualité de l’eau

Bien qu’il ne s’agisse pas techniquement d’une maladie, la mauvaise qualité de l’eau est la cause la plus fréquente de maladie chez les poissons rouges. Les poissons rouges sont des créatures désordonnées et créent rapidement beaucoup de déchets et d’eau sale. Des environnements inappropriés, tels que des bols vétustes ou des systèmes fortement surpeuplés, peuvent contribuer au stress chronique en raison de la mauvaise qualité de l’eau. Un poisson incapable d’échapper à un système toxique deviendra chroniquement stressé, avec une diminution de la croissance, de la fonction immunitaire et de la capacité de reproduction.

Vidéo en vedette

Il est essentiel de vous assurer que votre poisson rouge dispose de suffisamment d’espace pour une vie saine. Pour les comètes et autres poissons rouges au corps long, ils auront besoin de 20 gallons par poisson pour commencer. Vous aurez probablement besoin de près de 50 à 75 gallons par poisson à mesure qu’ils mûrissent. Les poissons rouges peuvent atteindre 14 à 16 pouces, alors prévoyez cette taille, pas 2 à 3 pouces. Aucun poisson ne mérite de vivre dans un bol sale. Tous les poissons nécessitent des réservoirs filtrés, mais les poissons rouges n’en ont pas radiateurs.

Testez régulièrement la qualité de votre eau et assurez-vous de corriger toute anomalie. L’alimentation en flocons riches en protéines peut être un gros problème dans de nombreux aquariums de poissons rouges. Essayez toujours de lui donner une alimentation en granulés d’une taille appropriée pour votre poisson. Si vous rencontrez des difficultés pour maintenir la qualité de votre eau dans les limites de la plage, contactez votre vétérinaire aquatique pour obtenir une assistance supplémentaire.

Parasites

Ramener un poisson de l’animalerie à la maison est le point le plus à risque dans la vie d’un poisson d’entrer en contact avec un parasite. Dans les animaleries, les poissons provenant de nombreuses sources et expositions sont mélangés dans différents systèmes et la plupart des parasites peuvent voyager dans l’eau et sur l’équipement.

Lire la suite  11 meilleures races de poisson-chat pour votre aquarium

Les signes cliniques de parasites chez les poissons rouges comprennent des écailles manquantes, des éclairs, des ecchymoses, une léthargie et/ou une mort subite. Les maladies les plus courantes chez les poissons rouges comprennent :

  • Ichthyophthirius multifiilis (Maladie des points blancs)
  • Trichodine
  • Trématodes mongéniens (« Flukes »)
  • Icthyobodo (« Costia »)
  • Learnea spp. (Vers d’ancrage)
  • Argulus spp. (Pou du poisson)
  • Chilodonella

La meilleure prévention des parasites est un protocole de quarantaine strict. Il n’y a pas de traitement « taille unique » pour les parasites, donc un diagnostic définitif d’un vétérinaire aquatique est essentiel pour assurer un traitement approprié. Le simple fait de deviner et de jeter un tas de médicaments en vente libre sur votre poisson est une recette pour la mort.

Neurofibromes

Dr Jessie Sanders

Ces « morceaux » sont courants chez les poissons rouges des comètes, en particulier ceux conservés à l’extérieur. Les neurofibromes se forment à partir du tissu neural profondément dans les couches de la peau et sont presque impossibles à traiter.1 Ils peuvent généralement former une « tige » et tomber, pour ensuite repousser. Certains poissons peuvent avoir un ou deux grumeaux localisés ou disséminés dans tout le corps du poisson.

Le traitement n’est pas justifié en raison de la récidive. Les multiples modalités utilisant la chirurgie et la cryothérapie n’ont pas été couronnées de succès. Cela ne vaut pas la peine de soumettre votre poisson à un traitement difficile qui ne résoudra pas le problème. Étant donné que ces tumeurs bénignes proviennent du tissu neural, il n’existe actuellement aucun traitement disponible qui puisse cibler spécifiquement ces types de tissus.

Troubles de la flottabilité

Les poissons rouges peuvent être sujets à des troubles de flottabilité négatifs et positifs. Étant des poissons physostomes, ils ont un conduit pneumatique entre leur œsophage et leur vessie natatoire, leur permettant d’avaler de l’air pour gonfler leur vessie natatoire.2 Une glande distincte, appelée l’ovale, est chargée d’éliminer l’excès d’air.

Les troubles positifs de la flottabilité surviennent le plus souvent après l’alimentation. Les poissons rouges, les golden retrievers du monde des poissons, qui se nourrissent vigoureusement à la surface, aspirent généralement trop d’air. Il finira soit dans le tractus gastro-intestinal, soit dans la vessie natatoire. Une fois l’excès d’air éliminé, le poisson revient à la normale. On sait qu’un dysfonctionnement de l’ovale se produit, entraînant des troubles permanents de la flottabilité positive. La chirurgie est souvent nécessaire pour corriger ces problèmes.

Lire la suite  Pourquoi les poissons Betta se battent-ils ?

Les troubles négatifs de la flottabilité sont le plus souvent secondaires au stress ou à une mauvaise alimentation. En termes simples, votre poisson n’a pas l’envie ou l’énergie de nager. Une fois que vous avez allégé le stress et donné à vos poissons un régime alimentaire approprié, ils reviendront à un comportement normal. Les flotteurs externes pour « fauteuil roulant » sont extrêmement dangereux et peuvent gravement blesser vos poissons.

Polykystose rénale

Dr Jessie Sanders

Les poissons rouges sont sujets à une maladie qui forme des kystes dans leurs reins, ce qui provoque un dysfonctionnement et de graves lésions tissulaires. Malheureusement, la cause de cette maladie est inconnue et il n’existe aucun traitement. Une fois que les reins ont été endommagés, comme chez de nombreuses autres espèces, ils ne se rétablissent pas.

Les signes cliniques de la maladie polykystique des reins ressemblent principalement à l’ingestion par votre poisson d’une balle de baseball, de softball ou même de volleyball. Les poissons peuvent agir normalement malgré un aspect extérieur anormal. L’échographie est nécessaire pour le diagnostic. N’essayez pas de presser votre poisson ! Cela peut causer de graves dommages aux organes et n’aidera en aucune façon votre poisson.

Yeux nuageux et Popeye

Les yeux de poisson trouble sont fréquents à la suite d’une mauvaise qualité de l’eau, d’un traumatisme et d’une maladie secondaire. Certains poissons peuvent avoir les yeux plus saillants que leurs homologues, en particulier certaines variétés de fantaisie, ce qui les rend plus sujets aux traumatismes.

Popeye est une maladie Internet courante pour laquelle il n’existe pas de traitement unique. Les yeux peuvent se dilater à cause de nombreux problèmes secondaires et vous devriez consulter un vétérinaire aquatique pour en trouver rapidement la cause et élaborer un plan de traitement efficace avant que les yeux ne disparaissent.

Lire la suite  Fleur Corne: Profil d'Espèce de Poisson

Stries rouges sur la peau et les nageoires

Les stries rouges sur la peau et les nageoires sont des symptômes courants de stress et de mauvaise qualité de l’eau. Si vous en voyez sur vos poissons, il est important de vérifier la qualité de votre eau dès que possible. S’il est désactivé, sa correction peut résoudre ces problèmes récurrents.

Si la qualité de votre eau est dans les limites et qu’aucun changement majeur n’a été apporté récemment, il est essentiel d’identifier le facteur de stress et de le supprimer de votre système.

Non Maladies

Il existe quelques maladies sur Internet qui ne sont techniquement pas des maladies. Ce sont des symptômes de nombreuses maladies courantes des poissons.

« Hydropisie »

Dr Jessie Sanders

Ceci décrit l’état clinique lorsque le liquide s’accumule entre les écailles d’un poisson et ils ressemblent à une pomme de pin. C’est un signe clinique de dysfonctionnement des reins ou des branchies et n’est pas une maladie.

« Vessie natatoire »

Oui, votre poisson a une vessie natatoire. La maladie de la « vessie natatoire » peut être de plusieurs ordres et nécessite une consultation d’un vétérinaire aquatique. Il n’y a pas de cause unique aux troubles de la flottabilité.

Sources d’articles Point Pet utilise uniquement des sources de haute qualité, y compris des études évaluées par des pairs, pour étayer les faits contenus dans nos articles. Lisez notre processus éditorial pour en savoir plus sur la façon dont nous vérifions les faits et gardons notre contenu précis, fiable et digne de confiance.

  1. Sirri, Rubina et al. « Étude échographique et pathologique du schwannome chez un poisson rouge (Carassius auratus). » Pathologie clinique vétérinaire 44.4 (2015) : 586-591.

  2. Overfield, E.M. et J.A. Kylstra. « Le volume et le taux de changement de volume de la vessie natatoire du poisson rouge. » Physiologie de la respiration 13.3 (1971) : 283-291.

RELATED ARTICLES