ChiensPour commencerMuselières pour chiens : ce qu'il faut savoir pour les utiliser correctement

Muselières pour chiens : ce qu’il faut savoir pour les utiliser correctement

Les muselières pour chiens suscitent souvent des réactions contrariées. Cependant, dans certaines situations, pour certaines races de chiens et leurs propriétaires, une muselière peut être la meilleure option, par exemple pour contrôler l’agressivité ou des antécédents de morsure.

Si vous choisissez la muselière qui convient à votre chien, avec l’aide de votre vétérinaire, la muselière peut s’avérer un choix pratique. Voici les bonnes façons d’utiliser une muselière dans le cadre des soins que vous prodiguez à votre chien.

Pourquoi un chien peut-il porter une muselière ?

Antécédents de comportement agressif

Si un chien a des antécédents d’agression, avec d’autres chiens ou des personnes, l’utilisation d’une muselière comme outil de gestion peut minimiser les risques dans certaines situations.

Certains chiens devront toujours être muselés, mais il est possible d’apprendre à votre chien à adopter un autre comportement, plus souhaitable, et de l’aider à se sentir plus détendu et en sécurité, souvent avec l’aide d’un comportementaliste canin qualifié. Il est essentiel de comprendre les risques et l’utilisation correcte des muselières avant d’en prendre une.

Dans des situations soudaines d’effroi ou de douleur

Certains chiens ne sont généralement pas agressifs, mais s’ils se trouvent dans une situation très inconfortable et que leurs signaux d’alarme sont ignorés (souvent chez le vétérinaire ou le toiletteur), ils peuvent penser qu’ils n’ont pas d’autre choix que de craquer ou de mordre. Si votre chien souffre, il peut réagir d’une manière qui n’est pas dans ses habitudes. S’il a subi une blessure grave, il peut être nécessaire de lui mettre une muselière pour le déplacer.

Législation spécifique à une race (BSL)

Malheureusement, certains États disposent d’une législation exigeant que certaines races soient muselées dans les lieux publics. Bien que cette législation n’apporte pas de solution au problème réel de la propriété irresponsable des chiens et qu’elle soit discriminatoire à l’égard de chiens qui sont souvent extrêmement doux, ces règles doivent être respectées afin d’éviter que votre chien ne soit saisi.

Lire la suite  Raisons courantes des aboiements de chiens

Recherche d’une proie importante

Certains chiens, comme le Galgo espagnol, ont instinctivement une forte pulsion de proie et, bien qu’il soit préférable de ne pas les laisser sans laisse où ils pourraient donner la chasse, ils peuvent essayer d’attraper des animaux plus petits même lorsqu’ils sont en laisse, et une muselière peut éviter des blessures ou la mort.

Le charognage

Certains chiens sont des charognards notoires pendant les promenades, et ils peuvent finir par souffrir de graves troubles gastriques ou d’obstructions. Bien qu’une muselière ne soit pas une solution infaillible, elle peut aider à minimiser ce que votre chien peut ingérer. Il est également recommandé d’apprendre à votre chien à bien maîtriser les ordres « laisse » et « laisse tomber ».

Voyager dans les transports publics

Dans certains pays et sur certains modes de transport public, les chiens peuvent être autorisés à voyager, mais uniquement s’ils portent une muselière.

Quelle est la meilleure muselière ?

Il existe une grande variété de muselières sur le marché. Il est essentiel que vous choisissiez une muselière bien ajustée qui permette à votre chien de haleter librement, de prendre des friandises et de boire de l’eau. Dans la mesure du possible, demandez conseil à votre vétérinaire.

Muselière en forme de panier

La muselière à corbeille est généralement le meilleur choix, mais les gens s’en éloignent car elle a tendance à être la plus visible. Une muselière à corbeille bien ajustée est efficace tout en permettant à votre chien de haleter facilement.

Muselière en filet

Cette muselière de style plus doux, bien que populaire, empêche les chiens d’haleter et ne doit être utilisée que pendant de courtes périodes. Ce type de muselière est très serré et ne permet pas à votre chien d’haleter correctement, ce qui l’expose à un risque de surchauffe et même à des problèmes respiratoires si elle n’est pas utilisée correctement. Si elle peut être utilisée pour de courtes séances chez le vétérinaire ou le toiletteur, elle ne convient pas pour des promenades ou des périodes prolongées. Cette muselière ne doit pas être laissée sur les chiens dans les cages ou les caisses, car il peut être stressant pour eux de ne pas pouvoir haleter ou s’exprimer. En outre, ces muselières ne doivent jamais « draper » les narines d’un chien, sous peine de l’empêcher de respirer.

Lire la suite  5 types de laisses pour chiens

Muselières spécifiques à une race

Les muselières pour lévriers sont généralement utilisées pour des races telles que les lévriers et les whippets, dont le museau est long et fin.

Il peut être difficile de trouver une muselière bien adaptée aux races brachycéphales à face plate, comme les bouledogues français et les carlins, et le risque de surchauffe est également plus élevé.

Quand la muselière n’est-elle pas la meilleure solution ?

Les muselières sont parfois utilisées pour de mauvaises raisons. Une utilisation inappropriée peut provoquer de la douleur ou de l’inconfort, du stress et de l’anxiété, ainsi que des difficultés respiratoires. Cela peut entraîner d’autres comportements problématiques. Les muselières ne doivent être utilisées que sous la supervision d’un dresseur de chiens qualifié ou d’un vétérinaire.

Pour punir

Si un chien n’a pas été correctement initié au port de la muselière, l’expérience peut être effrayante, voire traumatisante. Certains propriétaires utilisent la muselière comme une forme de punition pour un comportement indésirable. En général, le chien n’associe pas les deux choses, ce qui n’est pas efficace à long terme. Elle peut également éroder le lien de confiance qui vous unit et peut amener le chien à craquer à l’apparition de la muselière.

Pour arrêter les aboiements

Les muselières sont parfois utilisées pour essayer d’arrêter les aboiements, mais ce n’est pas la bonne façon d’utiliser une muselière. Bien que cela puisse fonctionner temporairement (si le chien est terrifié par la muselière), le chien peut toujours aboyer lorsqu’il porte une muselière, à moins qu’elle ne soit beaucoup trop serrée. Il est préférable de travailler avec un dresseur et d’utiliser des méthodes de dressage positives avec votre chien.

Lire la suite  Les puces électroniques provoquent-elles des cancers chez les animaux de compagnie ?

Pour mettre fin à un comportement destructeur

Si votre chien mâche des objets de la maison, une muselière peut sembler une bonne solution. Cependant, ce n’est pas une bonne idée de laisser la muselière en place pendant des périodes prolongées, surtout sans surveillance, et vous ne vous attaquez pas au problème sous-jacent. Vous devez déterminer la raison pour laquelle votre chien est destructeur et vous efforcer de la résoudre. Peut-être s’ennuie-t-il et a-t-il besoin de plus de stimulation, ou est-il stressé par l’angoisse de la séparation.

Comment dresser votre chien à accepter une muselière ?

Commencez toujours par offrir une friandise à votre chien chaque fois que vous lui montrez la muselière. Vous voulez qu’il l’associe à de bonnes choses. Ensuite, posez la muselière sur le sol et récompensez votre chien chaque fois qu’il s’en approche volontairement, jusqu’à ce qu’il la touche activement.

Encouragez-le ensuite à mettre son museau dans la muselière pendant une seconde. Ne le forcez jamais à entrer son museau. Augmentez progressivement la durée pendant laquelle il met son museau à l’intérieur. Au début, vous pouvez utiliser une friandise ou du beurre de cacahuète sans danger pour les chiens à l’intérieur de la muselière. Une fois qu’il est détendu à ce stade, passez à la fixation de la muselière autour des oreilles. La durée de l’attache doit être augmentée sur plusieurs séances.

Introduisez toujours les séances de dressage dans un environnement familier et peu stressant. Veillez à ce qu’elles soient courtes (cinq minutes maximum), utilisez des récompenses de grande valeur et n’essayez pas d’aller trop vite ou de sauter des étapes.

- Advertisement -