G-R1THGGG2F5

La démence chez le chat

Les chats peuvent-ils être atteints de démence ? Oui, les chats peuvent connaître un déclin de leurs capacités cognitives en raison du vieillissement du cerveau. Les fonctions cognitives comprennent les processus mentaux de perception, de conscience, d’apprentissage et de mémoire, qui permettent à un individu d’acquérir des informations sur l’environnement et de décider comment agir. On parle parfois de démence, comme chez l’homme, mais il est plus juste de parler de syndrome de dysfonctionnement cognitif (CDS) chez le chat. Grâce à l’amélioration des soins vétérinaires et de l’alimentation, nos amis félins vivent beaucoup plus longtemps qu’auparavant. Il est donc important de connaître les problèmes de santé associés à cette étape de la vie.

Qu’est-ce que la démence chez le chat ?

La démence féline est appelée syndrome de dysfonctionnement cognitif en termes vétérinaires. Prévalente chez les chats âgés, cette maladie cognitive est directement liée au vieillissement du cerveau, entraînant des changements de conscience, des déficits d’apprentissage et de mémoire, ainsi qu’une diminution de la réactivité aux stimuli. La maladie d’Alzheimer et la démence chez l’homme sont des maladies dont les symptômes sont comparables à ceux du SCD chez le chat.1

Symptômes de la démence chez le chat

Les chats atteints de démence présentent généralement des changements de comportement progressifs. Ceux-ci peuvent ne pas être perceptibles au début, mais ils ont tendance à s’aggraver avec le temps.

Symptômes de la démence chez le chat

  • Désorientation ou confusion
  • Anxiété
  • Agitation ou changements dans les habitudes de sommeil
  • Changements de personnalité (irritabilité, plus affectueux qu’auparavant)
  • Changements d’appétit (manger plus ou moins, manger à des heures différentes)
  • Retrait de la famille / évitement des interactions sociales
  • Détérioration des comportements acquis (ne pas utiliser la litière, oublier où se trouve le bol de nourriture)
  • Changements dans les niveaux d’activité
  • Augmentation des vocalisations
  • Diminution ou absence de toilettage.

Le SCD se caractérise par des changements de comportement, mais ces changements peuvent également résulter d’autres maladies telles que l’insuffisance rénale et l’hyperthyroïdie.1 Les changements de comportement sont souvent ignorés par les propriétaires qui se disent : « Mon chat vieillit, c’est tout ». De nombreux changements de comportement sont des symptômes de problèmes médicaux. Si vous remarquez des changements de comportement chez votre chat, il est important de l’emmener chez le vétérinaire afin d’obtenir un diagnostic et d’exclure d’autres maladies. La SCD est diagnostiquée une fois que les autres maladies ont été éliminées.

Lire la suite  L'arthrite chez le chat

Quelles sont les causes de la démence chez le chat ?

Le syndrome de dysfonctionnement cognitif félin est causé par des changements neuropathologiques dans le cerveau qui se produisent avec l’âge. Bien que le processus ne soit pas complètement compris, on pense que des éléments génétiques, nutritionnels et environnementaux sont impliqués.2

Comment les vétérinaires diagnostiquent-ils la démence chez les chats ?

DISHA est un acronyme couramment utilisé pour se souvenir des symptômes les plus courants associés à la SCD et qui peut aider les vétérinaires à diagnostiquer la maladie chez votre chat. Votre vétérinaire vous demandera si vous avez observé les signes suivants :

Désorientation : le chat semble perdu ou désorienté dans un environnement familier, ce qui peut l’amener à se coincer dans des coins ou derrière des meubles, à fixer les murs ou l’espace et à avoir des difficultés à trouver ses ressources (nourriture, bol d’eau, perchoir ou bac à litière). De nombreux chats atteints de démence présentent des troubles de la mémoire. Par exemple, un chat peut oublier qu’il a été nourri et demander à plusieurs reprises de la nourriture.

Changements dans les interactions : les interactions sociales entre l’animal et son propriétaire ou entre l’animal et ses congénères peuvent être modifiées ; certains animaux peuvent sembler plus collants, tandis que d’autres peuvent être désintéressés ou même irritables lorsqu’on les caresse ou qu’on s’approche d’eux.

Cycle veille-sommeil : vous remarquerez peut-être des changements dans les cycles veille-sommeil. Peut-être votre chat avait-il l’habitude de dormir toute la nuit et se réveille-t-il maintenant à 4 heures du matin. Vous pouvez également remarquer des comportements nocturnes anormaux, notamment des vocalisations, des vagabondages, des allées et venues, ainsi qu’une diminution de l’activité pendant la journée.

Souillures : votre chat peut commencer à uriner ou à déféquer en dehors de son bac à litière.

Anxiété : les chats peuvent présenter une anxiété ou une irritabilité accrue. Votre chat peut se replier sur lui-même.

Changements d’activité : diminution de l’exploration et de la réaction aux objets, aux personnes et aux bruits de la maison, et diminution du toilettage ou de l’appétit.

Lire la suite  Le virus de l'immunodéficience féline (FIV) chez le chat

Comment traiter la démence chez le chat ?

Le traitement de la démence chez le chat peut s’avérer difficile, car il n’est pas possible de l’inverser ou de la guérir. L’objectif du traitement est d’améliorer le bien-être du chat par une intervention visant à soulager l’anxiété, à ralentir le processus de la maladie si possible et à soutenir la fonction cognitive.1 Les thérapies sous forme de changements alimentaires, de suppléments, de médicaments et d’enrichissement de l’environnement peuvent aider à gérer le syndrome de dysfonctionnement cognitif. Votre vétérinaire travaillera avec vous pour créer un plan de traitement personnalisé afin d’aider votre chat.

Enrichissez votre chat. Nous avons tous entendu l’adage « on s’en sert ou on le perd », qui s’applique également aux chats. L’enrichissement de votre chat sous forme d’exercice, de nouveaux jouets interactifs et d’apprentissage de nouvelles choses peut conduire à une stimulation mentale accrue et à une augmentation des fonctions cognitives.

Faites en sorte que votre maison soit adaptée aux personnes âgées. En vieillissant, nous modifions notre environnement pour l’adapter à nos besoins, ce qui n’est pas le cas des chats. Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour aider vos chats à être plus à l’aise lorsqu’ils vieillissent :

  • Toutes les ressources doivent être facilement accessibles pour votre chat.1 Votre chat âgé ne doit pas avoir à monter et descendre des escaliers pour accéder à l’eau, à la nourriture, aux perchoirs et/ou aux bacs à litière.
  • Les chats âgés ont souvent des difficultés à se déplacer, y compris à sauter, en raison de la douleur qu’ils ressentent en vieillissant. L’installation d’une rampe ou d’une série de marches que vos chats peuvent utiliser peut les aider à monter plus facilement sur les surfaces plus élevées auxquelles ils sont habitués, comme les rebords de fenêtre, les tables, les canapés et les comptoirs.
  • En mettant à leur disposition des mangeoires et de l’eau surélevées, les chats n’ont pas besoin de lever la tête pour manger ou boire.
  • L’ajout de veilleuses dans la cave, les couloirs sombres et d’autres endroits aidera les chats à voir et à localiser facilement leurs ressources au fur et à mesure qu’ils vieillissent.
  • Prévoyez différents lieux de repos, y compris un lit chauffé, mais assurez-vous que votre chat est encore assez mobile pour pouvoir s’en éloigner. Prévoyez également des options non chauffées.
  • Créez des bacs à litière suffisamment grands pour votre chat et dotés d’une entrée basse.
Lire la suite  La panleucopénie féline : Traitement et prévention

Cohérence et prévisibilité

La cohérence et la prévisibilité sont importantes pour nous tous, y compris pour les chats. Faites de votre mieux pour maintenir un horaire et une routine cohérents. Par exemple, si vous quittez la ville, sachez que ce n’est peut-être pas un grand changement pour vous, mais que c’en est un pour votre chat. Veillez également à ce que la personne qui garde votre chat lui donne à manger et à ce qu’elle joue avec lui à l’heure où vous le faites habituellement.

En vieillissant, les chats ont plus de mal à supporter les changements, même s’ils sont positifs. N’oubliez pas que lorsque vous modifiez l’emploi du temps et l’environnement de votre chat, les changements doivent être effectués progressivement, à un rythme auquel votre chat est à l’aise.

Pronostic pour les chats atteints de démence

Un chat atteint de CDS peut-il avoir une bonne qualité de vie ? Dans la plupart des cas, oui, mais il est important de reconnaître que les besoins de votre chat ont changé. Une fois que vous comprenez les changements qui accompagnent le vieillissement et que vous travaillez avec votre vétérinaire pour les gérer, les années de vieillesse de votre chat peuvent être gratifiantes pour vous deux.

Comment prévenir la démence chez le chat ?

Bien qu’il n’existe pas de moyen infaillible de prévenir la démence chez votre chat, vous pouvez prendre des mesures pour qu’il reste mentalement stimulé tout au long de sa vie. Créez un environnement enrichissant pour votre chat dès son plus jeune âge. Et n’oubliez pas de consulter votre vétérinaire pour des examens réguliers. Votre vétérinaire peut remarquer des changements subtils chez votre chat avant vous et peut donc s’attaquer rapidement aux problèmes qui se posent.

- Advertisement -