Santé et bien-être des chiensMaladies et troubles du chienMyélopathie dégénérative chez le chien

Myélopathie dégénérative chez le chien

Dans cet article Développez

  • Qu’est-ce que la myélopathie dégénérative ?
  • Symptômes
  • Causes
  • Diagnostic
  • Traitement
  • Pronostic
  • Prévention
  • FAQ

La myélopathie dégénérative affecte les chiens de manière importante, mais au départ, elle peut être confondue avec d’autres affections ou processus pathologiques.1 En comprenant mieux ce problème génétique, le propriétaire d’un chien qui observe des signes de myélopathie dégénérative, tels qu’une faiblesse des membres, peut être mieux préparé à la prise en charge de cette affection afin d’offrir la meilleure qualité de vie possible à son animal.

Qu’est-ce que la myélopathie dégénérative ?

La myélopathie dégénérative (également appelée DM) est une maladie qui affecte la substance blanche de la moelle épinière, provoquant sa dégradation ou sa dégénérescence, ce qui se traduit par une faiblesse des membres postérieurs qui évolue finalement vers la paralysie2. Avec le temps, les membres antérieurs peuvent également être touchés. Cette maladie est similaire à certaines formes de sclérose latérale amyotrophique (SLA) chez l’homme, plus connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig. Cette maladie est évidemment dévastatrice pour le propriétaire d’un chien, car elle finit par entraîner la perte d’une fonction indispensable à de nombreuses activités normales de l’animal.

Symptômes de la myélopathie dégénérative chez le chien

Les premiers signes de la myélopathie dégénérative chez le chien sont subtils. Ils apparaissent généralement chez les chiens âgés de plus de huit ans3. Au fur et à mesure que les symptômes de la myélopathie dégénérative évoluent, ils deviennent plus évidents pour le propriétaire, mais au début, ils peuvent ne pas l’être. Les signes et symptômes progressifs de la myélopathie dégénérative peuvent être les suivants :

Symptômes

  • Oscillation de l’arrière-train en position debout
  • Tombe facilement si on le pousse
  • Oscillation
  • Les pattes s’articulent lorsqu’il essaie de marcher.
  • Raclement des pattes sur le sol lors de la marche
  • Ongles des orteils anormalement usés
  • Difficulté à marcher
  • Difficulté à se lever d’une position assise ou couchée
  • Tomber en marchant ou en se tenant debout
  • Incapacité de marcher
  • Paralysie des membres postérieurs1
Lire la suite  Les allergies les plus courantes chez les chiens et les chiots, expliquées

Oscillations et vacillements

Au début, un chien atteint de DM peut vaciller ou se balancer légèrement dans l’arrière-train lorsqu’il est immobile. Il peut également tomber facilement s’il est légèrement poussé. Mais il ne souffre pas.

Grattage des pieds et pincement des pattes

Au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes s’aggravent et les membres postérieurs s’affaiblissent. Les pattes peuvent alors s’écorcher sur le sol lorsque le chien essaie de les soulever pour marcher, ce qui entraîne une perte de poils et une augmentation de l’irritation de la peau. Les pattes peuvent se recroqueviller, en commençant par les pattes arrière. Le chien commencera à tourner ses articulations vers le bas et essaiera de marcher dessus.

Ongles des orteils usés

L’incapacité du chien à marcher correctement peut entraîner une usure excessive des griffes (ongles des pieds) et/ou des blessures aux pieds.

Difficultés à marcher et à se lever

Le chien peut avoir des difficultés à se lever d’une position assise ou couchée. Lorsqu’il se lève, il a beaucoup de mal à marcher. À ce stade, il peut également avoir des difficultés à monter des marches et à s’accroupir pour faire ses besoins.

La chute

Au fur et à mesure que la maladie progresse, le chien peut facilement plier les genoux et tomber s’il perd l’équilibre, même si on le pousse doucement.

Incapacité de marcher et paralysie

Le chien atteint de DM finit par tomber lorsqu’il essaie de marcher et peut développer une paralysie complète des membres postérieurs.1 La maladie évolue ensuite vers une atteinte des membres antérieurs.

Quelles sont les causes de la myélopathie dégénérative chez le chien ?

La cause de la myélopathie dégénérative chez le chien est une mutation d’un gène appelé superoxyde dismutase 1 (SOD1). Ce facteur de risque a été identifié en 20092.

Comment les vétérinaires diagnostiquent-ils la myélopathie dégénérative chez le chien ?

Les premiers symptômes de la myélopathie dégénérative peuvent ressembler à ceux d’autres maladies. Un examen physique complet et souvent des tests de diagnostic sont donc nécessaires pour écarter d’autres causes de faiblesse des membres postérieurs. Le vétérinaire recueillera également les antécédents médicaux du chien, en tenant compte de sa race et de son âge. Des tests diagnostiques tels que des radiographies, des tomographies et des IRM, ainsi qu’une analyse du liquide céphalo-rachidien (LCR) peuvent être effectués, de même qu’une biopsie de la moelle épinière4. Cependant, ces examens ne sont pas couramment pratiqués et le diagnostic de DM est généralement posé après avoir écarté d’autres maladies potentielles.

Lire la suite  Les chiens peuvent-ils porter physiquement le coronavirus humain sur eux ?

Il existe un test ADN permettant de vérifier la présence de la mutation du gène SOD-1, qui est souvent recommandé pour les races à risque. Ce test est proposé par de nombreux laboratoires.

Les races à risque sont les suivantes:1

  • Esquimaux américains
  • Bouvier bernois
  • Borzoi
  • Boxers
  • Cardigan Welsh Corgis
  • Chesapeake Bay Retrievers
  • Chien de Berger Allemand
  • Golden Retrievers
  • Grandes Pyrénées
  • Kerry Blue Terrier
  • Pembroke Welsh Corgis
  • Caniches
  • Carlin
  • Chien de Rhodésie à crête
  • Chiens de berger des Shetland
  • Terriers de Wheaten à poil doux
  • Terriers Fox à poil dur

Comment traiter la myélopathie dégénérative ?

Il n’existe pas de traitement pour la myélopathie dégénérative chez le chien4. Le traitement des symptômes au fur et à mesure de leur évolution peut contribuer à maintenir une bonne qualité de vie chez un chien chez qui cette maladie a été diagnostiquée. L’exercice, la marche, la natation et la kinésithérapie sont essentiels pour prolonger la qualité de vie d’un chien atteint de DM. Des harnais spéciaux pour l’arrière-train afin d’aider le chien à marcher, de prévenir les lésions des pieds, d’augmenter la traction en promenant le chien sur l’herbe plutôt que sur le béton, et de placer des tapis sur les sols glissants peuvent contribuer à retarder la nécessité de l’euthanasie.

Pronostic pour les chiens atteints de myélopathie dégénérative

Les symptômes d’un chien atteint de myélopathie dégénérative s’aggravent rapidement après le diagnostic. La moelle épinière continue à se dégrader, le chien a du mal à se lever après s’être couché et sa mobilité devient de plus en plus difficile au fil du temps. À terme, le chien atteint de DM devient incontinent. Le stade final de la DM est la paralysie.

Lire la suite  La méningite chez le chien

Comment prévenir la myélopathie dégénérative ?

Le seul moyen de prévenir la myélopathie dégénérative chez les chiens est de procéder à un élevage sélectif. Avant d’acheter un chien à risque, demandez à l’éleveur de vous montrer les résultats du test de mutation du gène SOD-1 effectué sur les parents, prouvant qu’ils sont tous deux porteurs de deux copies du gène normal.

FAQ sur l’ataxie chez le chien

  • Quand faut-il abattre un chien atteint de myélopathie dégénérative ?

    Lorsque votre chien est atteint d’une myélopathie dégénérative à un stade avancé, ce dont votre vétérinaire vous tiendra informé, il arrivera un moment où il souffrira tellement que vous devrez prendre cette décision.

  • Comment soigner un chien atteint de myélopathie dégénérative ?

    Vous devrez peut-être acheter à votre chien des chaussures spéciales pour l’aider à mieux marcher. Un harnais peut l’aider à se maintenir à l’arrière. Il a été démontré que la kinésithérapie prolongeait considérablement la vie de votre chien. Changer sa literie, d’un lit à côtés à un lit plat, peut l’aider à sortir du lit. Il se peut que votre chien ait besoin de couches. Gardez cela à l’esprit afin d’éviter les dégâts qui seront stressants pour vous deux.

  • Combien de temps les chiens peuvent-ils vivre avec une myélopathie dégénérative ?

    Une fois que la myélopathie dégénérative a été diagnostiquée chez votre chien, il ne lui reste plus que six mois à trois ans à vivre.

  • A quelle vitesse évolue la myélopathie dégénérative ?

    Malheureusement, cette maladie évolue assez rapidement. Les chiens deviennent généralement paraplégiques dans l’année qui suit le diagnostic.

- Advertisement -