Perte de poils chez les chats

Dans cet article Développez

  • Qu’est-ce que la perte de poils ?
  • Les symptômes
  • Les causes
  • Diagnostic
  • Traitement
  • Pronostic
  • Prévention

La perte de poils, également connue sous le nom d’alopécie féline, est un problème courant chez de nombreux chats, dont les causes peuvent être diverses. Bien qu’il puisse être alarmant pour les propriétaires de constater que des parties du pelage de leur animal sont manquantes, votre vétérinaire peut traiter les nombreuses causes de cette affection. Certains chats (comme le Sphynx, facilement reconnaissable) ont été élevés pour être dépourvus de poils, mais la perte de poils sur des chats par ailleurs bien couverts indique un autre problème. Des conditions médicales, des parasites, des problèmes de comportement et même la douleur peuvent conduire votre animal à perdre sa fourrure. Si elle n’est pas traitée, l’alopécie peut continuer à s’étendre à d’autres parties du corps du chat. En plus d’emmener leur chat chez le vétérinaire pour un examen, les propriétaires peuvent prendre quelques mesures préventives pour réduire l’inconfort de leur animal.

Qu’est-ce que la perte de poils ?

La perte de poils chez les chats (alopécie féline) est une affection qui entraîne la perte de certaines parties du pelage, ce qui se traduit par des parties chauves sur les parties du corps qui sont normalement couvertes de fourrure. Divers facteurs peuvent contribuer à l’alopécie féline, de sorte que le diagnostic et le traitement de cette affection peuvent comporter plusieurs étapes. L’alopécie peut se traduire par une perte totale ou partielle de la fourrure, qui apparaît sous forme de motifs asymétriques ou symétriques. En outre, elle peut concerner différentes parties du corps, comme le cou, la base de la queue, la perte de poils des pattes arrière, etc.

Symptômes de la perte de poils chez le chat

L’alopécie féline étant un symptôme d’autres problèmes de santé, les chats qui perdent leurs poils doivent consulter un vétérinaire qui pourra effectuer des tests pour en déterminer la cause. Votre chat peut souffrir d’une maladie physique qui l’amène à perdre des parties de son pelage, ou cela peut simplement être dû à des problèmes de comportement, comme le stress, qui peuvent être gérés par des changements de mode de vie. Vous remarquerez les signes suivants :

Symptômes

  • Taches chauves sur la peau
  • Démangeaisons excessives, léchage ou grattage des zones problématiques
  • Rougeurs, irritations ou plaies

Si les plaques chauves sur la peau de votre chat s’accompagnent de comportements tels que des démangeaisons, cela peut être le signe d’allergies ou d’autres maladies de la peau. Celles-ci sont généralement causées par la nourriture, les particules en suspension dans l’air ou les piqûres de puces et de moustiques.1 Vous pouvez également remarquer que votre chat lèche ou gratte la zone problématique jusqu’à ce qu’elle devienne rouge et irritée. Cela peut entraîner l’apparition de plaies sur la peau.

Lire la suite  Les crises d'Ă©pilepsie chez le chat

Si les symptômes ci-dessus sont généralement associés à la perte de poils, d’autres symptômes peuvent être le signe de maladies plus graves. Certains chats peuvent également vomir, devenir léthargiques ou changer d’appétit. Il convient de consulter un vétérinaire dès que possible, à la fois en cas de perte de poils inhabituelle et en présence d’autres symptômes.2

Causes de la perte de poils

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les chats perdent leurs poils. Comme pour d’autres problèmes de démangeaisons cutanées, votre chat peut perdre des parties de sa fourrure à cause d’un grattage excessif lors d’attaques de puces, de tiques ou d’acariens. Des conditions médicales sous-jacentes peuvent également en être la cause, ce qui nécessitera des traitements spécifiques de la part d’un vétérinaire en fonction du diagnostic. La perte de poils peut également survenir lorsque les chats souffrent de douleurs physiques ou de problèmes comportementaux qui les poussent à se toiletter excessivement. Voici les causes courantes de l’alopécie chez les chats :

  • Affections médicales et cutanées : les déséquilibres hormonaux, tels que l’hyperthyroïdie ou l’augmentation des taux de stéroïdes dans l’organisme, peuvent entraîner une perte de poils3. Les allergies cutanées ou les réactions allergiques sont des causes supplémentaires. Si vous remarquez des rougeurs, des bosses, des croûtes ou une perte de peau, cela peut être le signe que votre chat souffre d’une maladie de peau courante ou même d’une affection comme la dermatophytose (teigne).4 L’alopécie peut également être un effet secondaire de certains médicaments.
  • Parasites : les parasites tels que les puces, les tiques et les acariens peuvent provoquer des démangeaisons, des inflammations et des lésions qui peuvent également entraîner une perte de poils. Votre chat peut commencer à se toiletter excessivement lorsqu’il est gêné par sa peau, en se grattant ou en se mordant suffisamment fort pour irriter la peau et arracher les poils.5
  • Problèmes émotionnels et comportementaux : les troubles nerveux qui se manifestent par des problèmes comportementaux tels que le toilettage excessif peuvent provoquer une alopécie féline, mais ils sont difficiles à diagnostiquer6. Une fois les autres problèmes médicaux écartés, il est possible de déterminer la cause de la perte de poils de votre chat. Faites en sorte que votre chat soit stimulé mentalement et essayez de réorienter les comportements de toilettage excessif dès que vous les constatez. Dans certains cas, des médicaments visant à modifier le comportement peuvent être prescrits par votre vétérinaire.
  • Douleur physique : si les chats ressentent une douleur musculaire ou articulaire sous la peau, ils peuvent lécher la zone pour soulager la douleur. Lorsque ce comportement est excessif, votre chat peut lécher sa fourrure.7
Lire la suite  Raisons pour lesquelles votre chat peut ĂȘtre stressĂ©

Diagnostic de la perte de poils chez le chat

Pour diagnostiquer la cause de la perte de poils chez le chat, les vétérinaires peuvent prélever des échantillons de la surface de la peau afin de rechercher au microscope des infections telles que des acariens, des levures et des bactéries. Il peut également procéder à une biopsie ou à une culture de la peau, ainsi qu’à un examen visuel pour vérifier la présence de puces ou d’autres infestations.

Si les résultats de ces examens sont normaux, des analyses sanguines seront probablement demandées pour déterminer si un déséquilibre hormonal ou thyroïdien est à l’origine de la perte de cheveux. Si la cause reste incertaine, des outils d’imagerie comme les radiographies et les échographies peuvent aider votre vétérinaire à écarter la possibilité d’un cancer ou d’une anomalie des glandes surrénales.

Traitement

Si l’alopécie est due à un trouble médical, comme des érosions cutanées, un déséquilibre thyroïdien ou d’autres déséquilibres hormonaux, votre vétérinaire peut prescrire des médicaments et des pommades topiques pour traiter la cause sous-jacente. Lorsque les chats perdent leurs poils à cause des puces ou des tiques, les propriétaires doivent nettoyer leur maison, y compris la litière, les jouets et les autres accessoires du chat. Votre vétérinaire peut vous aider à trouver une solution à long terme pour le contrôle et la prévention des puces afin d’aider votre chat à rester à l’abri des parasites à l’avenir.

Si la perte de poils est due à un problème de comportement, les propriétaires doivent modifier leur comportement pour atténuer le problème. Un comportementaliste félin peut vous aider à réapprendre à votre chat à se toiletter. Des médicaments contre l’anxiété, un spray de phéromones faciales félines synthétiques ou d’autres moyens d’apaisement peuvent également s’avérer utiles.

Pronostic pour les chats qui perdent leurs poils

Selon la cause, la perte de poils de votre chat peut souvent être un problème temporaire lorsqu’un traitement approprié est administré. De nombreuses affections, y compris les maladies de peau comme la teigne, peuvent être guéries et donner lieu à la repousse des poils de votre chat2. Dans d’autres cas, la fourrure de votre chat peut ne jamais repousser complètement.

Outre l’administration du médicament approprié, observez l’état de votre chat pour vous assurer que la perte de poils ne s’aggrave pas. S’il n’existe pas de traitement, les soins appropriés à votre chat atteint d’alopécie viseront à prévenir les démangeaisons, la douleur et les infections secondaires.

Comment prévenir la perte de poils

La prévention de la perte de poils chez le chat peut nécessiter divers soins de la part du propriétaire. Si votre chat a déjà souffert d’alopécie, demandez à votre vétérinaire quelles sont les meilleures méthodes pour garder son pelage en bonne santé après le traitement. En outre, l’élimination des parasites peut aider à prévenir les démangeaisons qui conduisent à un toilettage excessif. Vous trouverez ci-dessous les options que les propriétaires doivent garder à l’esprit :

Lire la suite  Les crises d'Ă©pilepsie chez le chat

Soins médicaux

Demandez à votre vétérinaire de vous indiquer des traitements topiques sûrs pour soulager la douleur et les démangeaisons. Si vous pouvez rompre le cycle de grattage et de morsure de la peau enflammée, votre chat aura de meilleures chances de guérir. L’utilisation régulière de médicaments contre les tiques et les puces est une autre mesure importante pour garder votre chat en bonne santé et éliminer ces parasites comme cause possible de la perte de poils.

Examens à domicile et prévention

Si votre chat continue à se mordre et à s’arracher les poils, procédez à un examen approfondi de sa peau et de ses poils au moins une fois par semaine. Utilisez un peigne fin et séparez les poils pour examiner chaque section. Accordez une attention particulière aux zones que votre chat gratte plus que d’autres. Il est également utile de s’assurer que la litière, les jouets ou les griffoirs ne contribuent pas au problème en étant trop rudes pour la fourrure du chat.

Si vous pensez que votre animal est malade, appelez immédiatement votre vétérinaire. Pour toute question relative à la santé, consultez toujours votre vétérinaire, car il a examiné votre animal, connaît ses antécédents médicaux et peut faire les meilleures recommandations pour votre animal. Sources des articles Point Pet n’utilise que des sources de haute qualité, y compris des études évaluées par des pairs, pour étayer les faits contenus dans ses articles. Lisez notre processus éditorial pour en savoir plus sur la façon dont nous vérifions les faits et gardons notre contenu précis, fiable et digne de confiance.

  1. Maladies cutanées félines. Centre de santé féline de Cornell, décembre 2014

  2. Une ligne ténue : la mue normale contre l’alopécie féline. Texas A&M College of Veterinary Medicine &amp ; Biological Sciences, 9 novembre 2020

  3. Hyperthyroïdie chez le chat. Feline Health Center, Cornell University College of Veterinary Medicine.

  4. Dermatophytose chez le chien et le chat. Manuel vétérinaire Merck.

  5. Parasites externes. Association américaine de médecine vétérinaire.

  6. Hnilica, Keith A, Patterson, Adam P. Chapitre 9 – Alopécies héréditaires, congénitales et acquises. Small Animal Dermatology (Fourth Edition), pp. 302-352, 2017, W.B. Saunders. doi:10.1016/B978-0-323-37651-8.00009-2

  7. Les chats qui lèchent trop. Centre de santé féline, Collège de médecine vétérinaire de l’université Cornell.

- Advertisement -