Coup de chaleur chez le chat

Tout comme les humains et les chiens, les chats peuvent être affectés par des températures élevées. Le coup de chaleur et l’épuisement dû à la chaleur sont des affections graves qui peuvent survenir chez n’importe quel animal. On entend souvent parler de coups de chaleur chez les chiens, en particulier chez ceux qui sont laissés dans des voitures chaudes ou emmenés à l’extérieur lorsque les températures augmentent. Les chats ne sont pas souvent touchés par les coups de chaleur parce qu’ils sont moins susceptibles d’être piégés dans des zones chaudes, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne courent aucun risque. Vous pouvez protéger votre chat en comprenant les signes d’un coup de chaleur et en apprenant les mesures à prendre.

Qu’est-ce qu’un coup de chaleur ?

Le coup de chaleur est un état qui survient lorsque la température corporelle est dangereusement élevée. La température corporelle normale d’un chat se situe entre 99,5 et 102,5 degrés Fahrenheit. Une température corporelle interne supérieure à 102,5 est considérée comme anormale. Si l’élévation de la température corporelle est causée par un environnement chaud, un épuisement par la chaleur peut se développer et un coup de chaleur est susceptible de s’ensuivre.

L’épuisement par la chaleur est un précurseur du coup de chaleur. La température corporelle du chat devient trop élevée pour que le corps puisse se refroidir, et le coup de chaleur se développera rapidement si le chat n’est pas retiré de la zone chaude. Le coup de chaleur peut commencer lorsque la température interne du corps d’un chat dépasse environ 104 degrés. Les organes et les cellules du corps sont alors endommagés, ce qui peut rapidement entraîner la mort.

Le coup de chaleur est une urgence médicale. Contactez immédiatement un vétérinaire si vous pensez que votre chat est en surchauffe.

Signes de coup de chaleur chez le chat

Les chats sont experts dans l’art de dissimuler les signes de leur maladie, de sorte que vous ne remarquerez peut-être pas que votre chat est en surchauffe avant que la situation ne devienne grave. Les signes suivants indiquent que votre chat est en surchauffe et qu’il souffre peut-être d’épuisement par la chaleur ou d’un coup de chaleur :

  • Température corporelle de 104 degrés ou plus
  • Respiration rapide, halètement ou détresse respiratoire
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Anxiété ou agitation
  • Léthargie
  • Vertiges et/ou désorientation
  • Gencives et langue rouge foncé
  • Rythme cardiaque rapide
  • Pattes moites
  • Bave avec salive épaisse due à la déshydratation
  • Tremblements ou convulsions
Lire la suite  Troubles et maladies courants chez les chatons

Causes du coup de chaleur

Les chats sont incapables de réguler leur température corporelle aussi bien que les humains. Le corps humain est capable de transpirer et de se refroidir en réponse à un environnement chaud. Les chiens peuvent haleter pour se refroidir jusqu’à un certain point, mais ce processus n’est pas aussi efficace pour les refroidir dans la chaleur. Les chats ne transpirent pas pour se rafraîchir et n’halètent normalement que lorsqu’ils sont déjà en détresse. Pour rester au frais, les chats ont tendance à se déplacer vers des zones plus fraîches comme les sols carrelés, les lavabos ou les baignoires. L’autopalpation peut imiter la transpiration et apporter un peu de fraîcheur. Le pelage d’un chat offre une certaine protection contre la chaleur, mais cela ne fonctionne que dans une certaine mesure. Si un chat se retrouve dans une situation dangereusement chaude, son corps ne peut pas se refroidir assez vite pour éviter la surchauffe.

La plupart des chats se déplacent instinctivement vers des endroits plus frais dès qu’ils ont trop chaud. La plupart d’entre eux sont capables de se refroidir avant de frôler l’épuisement dû à la chaleur. Cependant, un chat peut se retrouver piégé dans un endroit chaud comme une serre, un garage, une remise, une voiture, l’extérieur ou même un séchoir à linge. Ce sont malheureusement quelques-unes des causes les plus courantes de coup de chaleur chez les chats.

Les chatons, les personnes âgées et les chats malades sont plus susceptibles de souffrir d’un coup de chaleur, car ils sont encore moins capables de réguler leur température que les chats adultes en bonne santé. En outre, les chats à nez court, comme les Persans, ont souvent des voies respiratoires compromises et sont plus sensibles à la chaleur. Les chats obèses ou en surpoids sont également plus enclins à la surchauffe. Il est important que les chats à haut risque restent dans des espaces intérieurs à température régulée.

Lire la suite  L'anémie chez le chat

Traitement

La meilleure chose à faire si vous suspectez un coup de chaleur est d’emmener immédiatement votre chat dans l’établissement vétérinaire ouvert le plus proche. Appelez l’hôpital ou la clinique pendant le trajet pour obtenir des conseils sur les méthodes de refroidissement sûres.

Vous pourrez peut-être vérifier la température corporelle de votre chat pour évaluer la gravité de la situation. Si sa température corporelle est supérieure à 104 degrés, vous pourrez peut-être lui administrer des méthodes de refroidissement à la maison. N’oubliez pas que votre chat devra quand même consulter un vétérinaire.

Le refroidissement d’un chat en surchauffe doit être effectué avec précaution. Il peut sembler naturel d’utiliser de la glace ou de l’eau très froide, mais ces produits peuvent rétrécir les vaisseaux sanguins et empêcher le refroidissement. La glace et l’eau froide peuvent également refroidir excessivement le chat et entraîner une hypothermie, une autre condition dangereuse.

Prenez les mesures suivantes pour refroidir votre chat :

  1. Déplacez-le dans un endroit frais et bien ventilé.
  2. Si le chat est alerte, offrez-lui de l’eau fraîche à boire, mais ne le forcez pas. De nombreux chats refusent de boire de l’eau lorsqu’ils sont en surchauffe.
  3. Utilisez de l’eau fraîche ou tiède pour imbiber une serviette et placez votre chat dessus. Ne l’enveloppez pas dans la serviette, car elle pourrait retenir la chaleur. Changez la serviette lorsqu’elle devient chaude à cause de la chaleur corporelle de votre chat.
  4. Appliquez délicatement de l’eau froide ou tiède sur le pelage de votre chat.
  5. Allumez un ventilateur si possible.
  6. Continuez à vérifier la température de votre chat. Arrêtez les méthodes de refroidissement une fois que la température corporelle a atteint 103,5 degrés. La poursuite du refroidissement à ce stade augmente le risque d’hyperthermie.
Lire la suite  Le pH urinaire des chats et leur santé

Amenez votre chat chez le vétérinaire dès que possible pour qu’il l’examine, même s’il semble être revenu à la normale. Votre vétérinaire devra peut-être effectuer des tests de laboratoire pour vérifier si les organes internes et les cellules du corps sont endommagés. Un traitement supplémentaire peut être nécessaire pour réhydrater votre chat, réguler sa température corporelle et tenter de réparer les dommages internes. Malheureusement, tous les chats ne se remettent pas d’un coup de chaleur.

Comment prévenir les coups de chaleur

Veillez à ne pas piéger accidentellement votre chat dans un endroit chaud. Ne laissez jamais votre chat dans une voiture chaude ou dans un autre endroit chaud et fermé. La chaleur à l’intérieur peut être beaucoup plus élevée que la température extérieure.

Ne rasez pas la fourrure de votre chat pour le rafraîchir. Le pelage d’un chat a la capacité de le garder à la fois au chaud et au frais. En outre, le fait de raser le pelage augmente le risque de coups de soleil.

Si vous avez un chat qui sort, assurez-vous qu’il a accès à des espaces intérieurs frais et à de l’eau fraîche à tout moment. Veillez à voir votre chat au moins deux fois par jour. Si vous ne l’avez pas vu depuis un certain temps, vérifiez qu’il n’est pas coincé quelque part.

Les chats d’intérieur doivent également avoir accès à de l’eau fraîche et à des endroits frais. Veillez à laisser le climatiseur ou le ventilateur en marche lorsque vous n’êtes pas à la maison. Avant de mettre le sèche-linge en marche, vérifiez toujours que votre chat ne s’est pas faufilé à l’intérieur. Malheureusement, cela n’est pas rare.

Si vous pensez que votre animal est malade, appelez immédiatement votre vétérinaire. Pour toute question relative à la santé, consultez toujours votre vétérinaire, car il a examiné votre animal, connaît ses antécédents médicaux et peut vous faire les meilleures recommandations pour votre animal.

- Advertisement -