G-R1THGGG2F5

La cheylétiellose chez le chat

La cheylétiellose, causée par des acariens piqueurs de peau, est une affection qui provoque des démangeaisons irritantes chez les chats. L’infestation par les acariens Cheyletiella est parfois appelée « pellicules ambulantes » car le mouvement des acariens dans la fourrure écailleuse du chat donne l’impression que les pellicules sont vivantes et en mouvement.1 En plus des démangeaisons et des squames, les chats atteints de cheyletiellose peuvent avoir une peau rouge et bosselée. Un traitement est nécessaire pour éradiquer les acariens et mettre fin aux lésions cutanées et à l’inconfort qu’ils infligent.

Bien que l’homme ne soit pas un hôte naturel de ce parasite, les acariens Cheyletiella peuvent vivre sur l’homme pendant quelques semaines, provoquant une éruption cutanée qui démange.

Qu’est-ce que la cheyletiellose ?

La cheylétiellose est une infestation de la peau et du pelage du chat par des acariens du genre Cheyletiella. Les adultes mesurent environ 0,385 millimètre de long. Ils ont huit pattes et, au lieu de griffes, ils ont des structures en forme de peigne. Les acariens vivent sur la surface kératinique de la peau et ne s’enfoncent pas dans la peau. Les Cheyletiella ont un cycle de vie de 21 jours sur un hôte et ne peuvent survivre sans hôte pendant plus de 10 jours.

Kalumet / Wikimedia Commons

Symptômes de la cheylétiellose chez le chat

Les symptômes de la cheyletiellose sont plus ou moins graves selon la sensibilité du chat.

Symptômes

  • desquamation de la peau (pellicules)
  • Grattage (démangeaisons)
  • Peau rougie
  • Petites bosses sur la peau
  • Croûtes dues au grattage
  • une légère perte de cheveux2

Les squames, les bosses et les rougeurs caractéristiques se manifestent surtout sur le dos et les flancs du chat, bien que celui-ci puisse se gratter et se mordiller à d’autres endroits.

Lire la suite  Les allergies les plus courantes chez les chiens et les chiots, expliquées

La perte de poils n’est pas un signe majeur de la cheyletiellose, contrairement à d’autres affections cutanées parasitaires telles que la gale, mais le grattage augmente les zones clairsemées et chauves.

Quelles sont les causes de la cheylétiellose chez le chat ?

Les acariens Cheyletiella sont généralement contractés lors d’un contact direct avec un animal infesté.1 Cette situation est plus susceptible de se produire dans des environnements tels que :

  • les refuges pour animaux de compagnie
  • Chatteries
  • les colonies de chats sauvages.

Les acariens et les œufs peuvent survivre pendant une courte période (environ 10 jours) dans l’environnement, de sorte que les infestations peuvent être contractées à partir de la literie, des jouets, des meubles ou d’autres objets hébergeant les acariens.

Comment les vétérinaires diagnostiquent-ils la cheylétiellose chez les chats ?

On peut parfois voir des acariens Cheyletiella se déplacer sur la peau, mais ils sont souvent difficiles à trouver. Des grattages de la peau ou des échantillons de pellicules collés sur du ruban adhésif ou passés au peigne fin peuvent être examinés pour détecter la présence des acariens ou de leurs œufs.1 Les œufs d’acariens peuvent également être trouvés dans des échantillons de matières fécales, car ils sont avalés lors de l’autopalpation.

Si ni les acariens ni les œufs ne peuvent être identifiés, le vétérinaire peut avoir une « intuition » quant à la présence de Cheyletiella en se basant sur les signes et les symptômes. L’instinct des vétérinaires expérimentés peut s’avérer précieux lorsque les techniques de diagnostic traditionnelles ne donnent pas de résultats satisfaisants. Un traitement d’essai est un bon moyen de confirmer ou d’infirmer la présence de la cheyletiellose avant de passer à la recherche d’autres causes de problèmes cutanés, qui peuvent également être difficiles à diagnostiquer.

Lire la suite  Comment présenter un chat à un chien

Traitement de la cheylétiellose

Il existe plusieurs options pour traiter la cheylétiellose, et votre vétérinaire vous recommandera un traitement adapté à votre animal et à la situation de votre foyer. Outre le traitement de l’animal, l’environnement de la maison (sols, literie, jouets, etc.) doit également être traité. Tous les animaux de la maison doivent être traités en même temps, car ils peuvent être porteurs d’acariens Cheyletiella sans présenter de symptômes. Les options de traitement sont les suivantes

  • la sélamectine (marque Revolution), un antiparasitaire topique
  • la milbémycine (marque Interceptor), un antiparasitaire oral
  • L’ivermectine, un médicament antiparasitaire à large spectre qui peut être administré par voie orale ou par injection.
  • les sprays, shampooings et trempettes topiques (par exemple, les produits à base de pyréthrine ou les trempettes à base de chaux et de soufre).

Suivez les conseils de votre vétérinaire sur les produits à utiliser pour les chats et sur la manière d’appliquer ces produits en toute sécurité. Ces traitements prennent du temps et si les acariens se réfugient dans les voies nasales, les traitements topiques ne seront pas aussi efficaces que les médicaments ci-dessus, qui sont absorbés par l’organisme.1

Pronostic pour les chats atteints de cheyletiellose

Les chats qui reçoivent un traitement approprié guérissent de la cheylétiellose en quelques semaines. N’oubliez pas que l’environnement du chat doit également être traité pour éradiquer l’infestation.

Comment prévenir la cheylétiellose

Les acariens Cheyletiella ne sont pas courants aux États-Unis, il est donc inutile de cibler un plan de prévention basé sur ces parasites en particulier. Les chats de compagnie bien soignés sont rarement infestés par des acariens autres que les acariens de l’oreille, et les traitements antipuces standard devraient permettre d’éviter la plupart des parasites courants.

Lire la suite  Problèmes courants liés aux dents des chiens

Éviter les foules de chats mal soignés est une mesure préventive évidente, mais si vous adoptez un chaton ou un chat dans un tel établissement, surveillez les signes d’acariens et d’autres infections afin de pouvoir les traiter à temps.

La cheylétiellose est-elle contagieuse ?

Les acariens Cheyletiella sont contagieux pour les autres chats, les chiens, les lapins et les humains. Lors d’une épidémie, tous les animaux de la maison doivent être traités (même s’ils sont asymptomatiques) afin de s’assurer qu’il n’y a pas d’acariens persistants susceptibles d’infester à nouveau vos animaux de compagnie.

L’homme n’est pas un hôte naturel de Cheyletiella, ce qui signifie que les acariens ne peuvent pas achever leur cycle de vie sur la peau humaine et que l’infestation se résorbe d’elle-même. Les symptômes de démangeaisons et de bosses rouges sur les personnes devraient disparaître en trois semaines si tous les autres acariens ont été éliminés de la maison et des animaux domestiques.

Si vous pensez que votre animal est malade, appelez immédiatement votre vétérinaire. Pour toute question relative à la santé, consultez toujours votre vétérinaire, car il a examiné votre animal, connaît ses antécédents de santé et peut vous faire les meilleures recommandations pour votre animal. Sources des articles Point Pet utilise uniquement des sources de haute qualité, y compris des études évaluées par des pairs, pour étayer les faits contenus dans nos articles. Lisez notre processus éditorial pour en savoir plus sur la façon dont nous vérifions les faits et gardons notre contenu précis, fiable et digne de confiance.

  1. La gale chez les chiens et les chats. Manuel vétérinaire Merck.

  2. Cheyletiella. Allergie et dermatologie animales.

- Advertisement -